11 Les structures de soins du Pôle Réhabilitation.

Atelier Thérapeutique "Belle de Mai"

agrandir la police dimimuer la police imprimer la page

Travail à la pépinière d’Edouard :

L’Atelier Thérapeutique est une structure de soin ambulatoire . Il accueille, depuis sa création en 1991, des personnes en souffrance psychologique orientées par les différents médecins psychiatres du CH pour un accompagnement visant une remobilisation et une redynamisation par des activités de travail.

L’objectif est d’accompagner le parcours singulier de la personne vers l’élaboration d’un projet individualisé d’insertion socio professionnelle. L’activité, la mise en situation professionnelle valorisent l’estime de soi par la (re)conquête de la confiance en soi, du sentiment d’utilité et de citoyenneté au sein de la cité, du quartier.
La reconnaissance par les autres du travail accompli favorise, ainsi, une reconstruction psychique et identitaire.

Depuis Octobre 2016, l’Association Arpsydémio soutient l’activité de l’Atelier Thérapeutique dans les conventionnements pour les terrains d’apprentissage et dans les autres partenariats nécessaires à l’accompagnement socio professionnel.

Les missions :

 - Accueillir
 - Accompagner
 - Remobiliser
 - Redynamiser
 - Élaborer un projet individuel d’insertion socio-professionnel
 - Approche clinique, psycho sociale, éducative et médicale
 - Evaluation en équipe pluridisciplinaire
 - Travail de réseau avec les différents partenaires

Les objectifs de la structure :

 - Prévention et prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiques
 - Lutter contre la discrimination
 - Faciliter l’insertion des personnes dans leur environnement
 - Favoriser la continuité des soins
 - Favoriser la coordination et le réseau des partenaires de la Cité
 - Développer des passerelles vers le milieu protégé et ordinaire

L’accueil à l’Atelier

L’accueil est conçu de manière à rester souple et bienveillant. La proximité avec le CMP favorise un accueil de proximité où toute personne peut faire une halte dans ces locaux pour échanger, prendre un café, ou bénéficier de l’accès à l’ordinateur. La dimension relationnelle prime à la fois dans sa dimension singulière et collective. La spécificité du lieu est d’être différente de celui du soin proprement dit, médiatisé par l’objet travail, la dynamique de groupe se crée autour d’un objectif commun, l’activité partagée.

 L’accueil de la personne à l’atelier se réalise par la présentation du médecin psychiatre prescripteur, à la fois sur le secteur mais également en inter secteur. Un premier entretien est fixé avec l’intéressé et deux membres de l’équipe. L’accueil se fait de manière progressive, d’abord par une participation à la réunion du lundi après midi. Cette réunion hebdomadaire sert pour le groupe à échanger sur les activités réalisées dans la semaine écoulée puis, à se positionner sur celle à venir. La première inscription aux activités se fait lorsque la personne en exprime la volonté.. Durant le 1er mois, la personne se familiarise, ainsi, avec les personnes, les activités et le matériel utilisé.

Les personnes accueillies sont mises en situation réelle de travail. Les horaires fixes, la préparation de la tenue de travail, du déjeuner, sont des préalables au travail, aux efforts physiques à fournir. Apprendre à travailler avec un autre est un enjeu majeur où la mise en situation collective, en binôme, confronte à la relation à l’autre et à son environnement. Être capable de tenir l’activité, de maîtriser les gestes physiques : découpes, visserie, nettoyage d’un outil, plantation, etc., font parti de la (re) mobilisation de la personne pour lui permettre de se (re) dynamiser vers un projet individuel. L’acquisition de compétences techniques, des cycles de découverte, de formation sont proposés avec des rappels réguliers sur les précautions d’usage indispensables au maniement d’outils spécifiques compte tenu des troubles associés à la pathologie ainsi que le faible niveau scolaire.

 Le principe adopté par l’équipe est un travail partagé aussi bien par les intervenants que par les participants. Ouvert aux patients hospitalisés accompagnés par un soignant, que ce soit avec les pavillons, l’hôpital de jour, la cafétéria, où l’équipe « Carnaval », les rencontres avec d’autres équipes valorisent les personnes et leurs réalisations. L’immersion en situation réelle de travail relance l’investissement par la pratique d’une activité régulière qui devrait pouvoir aboutir à la mise en place d’un projet individuel adapté. L’action de l’équipe se caractérise par l’accompagnement et le soutien thérapeutique adapté à la singularité de chaque situation.

Les différents terrains d’apprentissage

La pépinière d’Edouard Toulouse

Atelier Jardin

Il s’agit d’un terrain de 1000 m² situé dans l’enceinte du CH Edouard Toulouse, endroit « à l’abandon » « en friche », l’équipe de l’atelier et autres participants l’ont transformé en une pépinière avec toutes sortes d’aménagements nécessaire. Ce lieu est un lieu d’apprentissage pour les usagers, à la fois des apprentissages techniques : de plantation, de savoirs faire spécifiques, de production de fleurs, de semis fleurs – arbustes et d’apprentissages théoriques avec l’élaboration de fiche techniques.

Le terrain de Beauvallon

Depuis 7 ans, grâce à un partenariat initié avec le Consistoire Israélite de Marseille, l’Atelier Thérapeutique bénéficie d’un terrain situé dans un massif forestier de 3 hectares près des calanques de Sormiou. Les usagers peuvent pratiquer du débroussaillage, de l’élagage, de la taille, de la tonte et du petit bûcheronnage ainsi que se familiariser avec la reconnaissance botanique des différentes espèces méditerranéennes.

La Friche de la Belle de Mai :

° Le travail partagé avec les habitants sur « le jardin des rails »
° Le travail en commun avec les étudiants de l’école du paysage sur une parcelle de
plantes aromatiques

Cette expérience de « jardiner ensemble » permet l’échange sur les savoirs faire de chacun, entre les habitants, les étudiants du paysage et notre public ce qui permet la de stigmatisation de ce public en souffrance psychique. De plus, les bénéficiaires peuvent s’approprier ce lieu culturel et prendre part à l’embellissement et l’amélioration de leur environnement direct.

Le jardin de la Busserade :

Nous avons commencé une intervention dans le Centre de loisirs de la Busserade pour :
° jardiner sur 2 parcelles de manière partagée avec le public présent,
° aménager « l’espace des mamans » pour le rendre plus agréable,
° aménager l’espace à l’entrée afin de l’embellir.

Les activités proposées en espaces verts sont un support à la remobilisation et redynamisation de la personne qui doit (re)apprendre à être en situation de travail quelque soit ses expériences antérieures. Les compétences de l’encadrante technique, dans ce domaine, ont permis de développer ce support proposé à toutes les personnes orientées sur l’atelier comme médiation à la reprise d’activité. Les observations sur les terrains permettent d’évaluer les capacités de la personne en situation de travail.

L’Accompagnement

L’accompagnement éducatif et psychologique vise à soutenir la personne dans ce temps particulier de la reprise d’activité qui suscite des effets psychiques positifs et/ou négatifs. Il convient d’y être vigilant, de mesurer les interactions entre cette expérience et la réalité psychique, de mesurer l’implication de la personne et ses capacités.

L’accompagnement à l’atelier se situe également dans la réflexion puis l’élaboration et l’accompagnement dans un projet d’insertion professionnelle.

Les partenaires de l’Atelier Thérapeutique pour l’insertion socio professionnelle

L’Atelier thérapeutique, a plus particulièrement amorcé, un travail de réflexion sur la construction d’un réseau spécifique l’handicap psychique et l’Insertion socioprofessionnelle. L’équipe est allée à la rencontre des différents lieux institutionnels et d’accueil de notre public pour favoriser les échanges et élargir les possibilités de parcours pour les personnes, aussi bien en milieu protégé, qu’en milieu ordinaire et (ou) de formation. Une liste non exhaustive énumère ci- dessous divers centres de réadaptation professionnelle, d’évaluation et de préformation ; des Esat (Etablissements et services d’aide au travail) ; des Entreprises Adaptées et institutions avec lesquels l’équipe est en relation :

-  LE CENTRE PHOCEE ET L’UEROS

-  LES CRP : LA ROUGUIIERE, LA ROSE, LA CALADE, RICHE BOIS ET PAUL CEZANNE

-  LES ESAT DE L’ATELIER DU MERLE, LES CAILLOLS, ELISA 13, HORS LES MURS, OPEN, LES PIERRES FAUVES, LA VALBARELLE, LA MANADE

-  ISATIS

-  ADPEI, association intermédiaire

-  DIFFERENTS ORGANISMES DE REMISE À NIVEAU : ADREP, CIERES

-  MDPH

-  POLE EMPLOI ET CAP EMPLOI

Haut de page